Débrief de l’exercice avec l’ESAmb

Tout récemment, nous avons eu le plaisir de participer à la formation d’ambulanciers, en tant que victimes volontaires. C’était également une véritable opportunité pour ces sauveteurs en devenir que de faire face à des êtres humains en lieu et place des mannequins habituels. Connaître les gestes qui sauvent est une chose, le faire avec humanité en est une autre et fait partie de l’apprentissage. Et cette année, une classe entière d’enfants a eu la chance de pouvoir participer à cet exercice. Il semble que cette journée ait suscité quelques vocations parmi eux. Qui a dit que le jeu de rôle n’était pas utile à la société ?

Cette année, 13 membres et amis d’ANDLR se sont mobilisés pour participer à cette aventure humaine. Les maquilleurs – au nombre de 4 – ont mis moins de 2h pour maquiller environ 25 personnes, comprenant également certains enfants présents. Au menu, plaies diverses et variées, fractures, éviscération et autres joyeuses mutilations.

La police, les pompiers et les ambulanciers ont dû intervenir sur un scénario catastrophe impliquant un bus et une voiture en feu, au milieu des cris de douleur et des appels à l’aide poignants – pour ceux qui étaient conscients.

La prise en charge a été bonne dans l’ensemble. Et c’est sur ce genre d’exercice qu’on se rend compte à quel point il est important de se présenter, même lorsqu’on est sauveteur, et de communiquer sur ce qu’on fait, surtout lorsqu’on laisse la victime sur place ; ainsi, annoncer qu’on va chercher tel et tel matériel ou telle et telle personne compétente est rassurant et permet d’éviter un certain nombre de plaintes futures.

Nous avons eu le plaisir de retrouver certains étudiants de l’année précédente – alors en début de formation -, qui se sont occupés des cas les plus graves, avec beaucoup de soin et d’humanité. Quelle évolution en un an !

Nous nous réjouissons de les retrouver l’année prochaine pour une nouvelle catastrophe.

Nous profitons de cette occasion pour remercier nos partenaires de l’ESAmb et leurs étudiants, les participants, ainsi qu’à Messieurs Michaël Strobino, responsable à la Protection Civile, et Romain Degors, professeur à l’école F. Hodler, qui ont permis à une classe de participer à cet exercice et de découvrir ces beaux métiers, ainsi que les plaisirs du bénévolat.

esamb
Visitez le site de notre partenaire, l’ESAmb.