Echouer, c’est tout un art!

Combien de fois entend-t-on la condamnation de l’échec dans notre vie de tous les jours? « Looser » n’est-il pas devenu une insulte, la constatation de l’échec complet et absolu d’une vie?

Eh bien cette manière de penser n’est pas celle de tout le monde! Comme le démontre l’exposition « Fail Better », qui a eu lieu en février passé à Dublin, souvent, les plus grandes réussites découlent de grands échecs. C’est la faculté à rebondir, utiliser les leçons du passé reçues dans ces moments creux que les inventeurs les plus prodigieux ont cultivé jusqu’à un paroxysme! C’est ainsi qu’elle reprend à son titre la citation de Samuel Beckett, auteur bien connu. (Certains d’entre nous l’ont étudié au collège à côté de Proust et autres classiques…)

Et si, selon les textes de cette exposition, il convient d’avoir trois grands échecs à son actif pour prouver sa résilience aux partenaires de Silicon Valley, il en va de même dans ANDLR. Ne dit-on pas que les jeux de rôles sont un tableau noir social, où l’échec est non seulement permis, mais encouragé, afin de mieux réussir et performer dans la vie de tous les jours?

Aussi… Venez jouer, échouer, pour mieux réussir!

FailBetter2014_018