Archives de catégorie : Non classé

News letter août

Ici radio ANDLR, voici les news du mois!

Retour mois juillet :

1 partie Chtulhu ouverte : MJ Renaud

Scénario officiel  « au milieu des arbres millénaires » 4 joueurs débutants.

Partie Cthulhu classique avec son lot de suicides, machinations cosmiques et entrée dans le monde de la folie. La partie a été appréciée, les joueurs sont prêts à revenir jouer prochainement

1 soirée jdr : 7e mer : MJ Azi

Scénario personnel, 3 joueurs.

Que dire, des épées, des poursuites à cheval et des réveils en pleine nuit pour attraper les scélérats.

Bonne ambiance et bonne partie

Les campagnes ont bien avancées également avec en tout 6 parties toutes campagnes confondues (Cthulhu, Knight et Pavillon noir).

Prestations d’août :

2 parties tous public :

– le dimanche 6 à 13h (lieu à définir)  SW Force et destinée « Sauvetage au sommet » (officiel) MJ Renaud

Hethan Romund, une modeste érudite à préserver des fragments de l’héritage Jedi. Elle parcourt la galaxie à la recherche de personnes sensible à la Force avec qui partager son savoir. Malheureusement, elle a été capturée par un serviteur du côté obscur qui l’a conduit dans un vieux temple perdu pour la forcer à lui ouvrir les secrets de ce temple. Heureusement, Romund a eu le temps d’envoyer un message à ses alliés sensibles à la Force. Vous êtes ces alliés.

– le samedi 19 à 18h chez Panda 7e mer « Le loup-garou » (perso) MJ Panda

L’Eisen, une contrée forestière, sombre et dévastée par 30 ans de guerre…C’est dans une des grandes villes de cette contrée, à l’intérieur de … « Die lachende Otter » qu’un groupe discute. Le groupe est très hétéroclite et plusieurs langues y sont parlées, les habitués peuvent y comprendre que cela parle de partir à la recherche d’une créature mais cela est difficile de suivre la conversation avec les différentes traductions. Cependant un mot sort très clairement du lot à un moment,  « loup-garou »

1 partie campagne prévues :

  • Knight
  • Pavillon Noir

Soirée film  le 5 août à 18h. Films trilogie Cornettos

Edgar Wright (réalisateur et coscénariste), Simon Pegg (coscénariste et acteur) et Nick Frost (acteur). Le trio de la mort qui tuera vos neurones de fanboy, aura avec cette trilogie marqué l’histoire du cinéma. En 3 films, les lascars  ont simplement revolutionné le monde du film de genre. Comment ? En maitrisant parfaitement les codes et figures imposés des genres en questions, et en leur rendant hommage avec de la comédie anglaise pur jus. Resultat:  Des films hautement jubilatoire mais aussi très interessants. Touchant les fans de zombies (Shaun of the Dead) comme les fans de films de superflics U.S. (Hot Fuzz) ou les fans de SF (The world’s end) , la trilogie du Cornetto est sans doute LE moyen de voir si quelqu’un est cool. S’il n’aime pas… fuyez !

Procédure « News Letter »

Voici la procédure pour les prochaines news letter.

  • L’organisateur (MJ/orga) annonce partie jusqu’au 24 pour le mois suivant à l’adresse de l’asso (blabla)
    • L’annonce doit comporter : le nom de l’orga, nom de l’activité, pitch, heure et lieu
  • La News Letter part le 26 de chaque mois à tous les membres. Les évènements FB et site sont créé sur demande.

Annoncez-vous si vous ne souhaitez plus recevoir la NL.

 

Si vous avez la moindre question ou des propositions pour ces soirées, n’hésitez pas à contacter le comité .

Après cette page de pub nous allons retrouver « The Cure » avec « La Zoubida »…

De Bois et de Chaînes – GN Game of Thrones, les Inscriptions sont ouvertes!

picture22Deux années seulement…

L’ombre de Peyredragon balafre à présent la face de Westeros, d’une cicatrice marquée par les fers de la domination. Prétentieux Seigneurs d’un simple roc noyé dans la Narrow See, exilés valyriens ignorants tout de l’ouest, ces Targaryens n’ont eu qu’à poser leurs pieds mycosés dans la Néra pour infecter la source de toute eau potable. Troubler les cycles naturels, en brisant la prospérité d’un continent libre jusque-là.

Deux années, contre deux millénaires…

Elles suffirent à elles-seules à prouver la supériorité d’une loi et d’une raison qu’un mélange de fer et de flamme a rendues meilleures. A présent, les corps exsangues de la dignité des anciens rois gisent dans le charnier de la vanité,  chargeant la mémoire de ceux qui gardent en leurs cœurs une place d’honneur pour l’insulte des guerres incendiaires. Les plus braves sont morts, et avec eux, la flamme de la résistance… Seuls ont survécus ceux qui ont connus la souillure de la cendre dans laquelle ils ont ployé le genou. La cendre de leur vaillance…

Deux années, une poignée de sable…

À présent que les chaînes sont posées, la plupart d’entre nous tentent d’oublier leur servitude par la joie. Fêtes, anniversaires, mariages… À mon sens, seule la vicissitude des orgies semble appropriée. J’ai beaucoup ris en voyant ces néophytes de Tyrell et de Barathéon vouloir essayer de marier ces deux ennemis ataviques de la Marche Dornienne !

 

Mais… Même dans les pires scénarii, qui aurait pu croire que cela tournerait à un tel drame ?

Toujours ces mêmes flammes vengeresses…

Et le même sang qui perle…

Parchemin anonyme
retrouvé dans la Citadelle
en l’an 253 après la Conquête.

****************************************************************

Plus d’informations et réservations sur la page de l’événement:
http://andlr.ch/?event=de-bois-et-de-chaines-gn-game-of-throne

Débrief de l’exercice avec l’ESAmb

Tout récemment, nous avons eu le plaisir de participer à la formation d’ambulanciers, en tant que victimes volontaires. C’était également une véritable opportunité pour ces sauveteurs en devenir que de faire face à des êtres humains en lieu et place des mannequins habituels. Connaître les gestes qui sauvent est une chose, le faire avec humanité en est une autre et fait partie de l’apprentissage. Et cette année, une classe entière d’enfants a eu la chance de pouvoir participer à cet exercice. Il semble que cette journée ait suscité quelques vocations parmi eux. Qui a dit que le jeu de rôle n’était pas utile à la société ?

Cette année, 13 membres et amis d’ANDLR se sont mobilisés pour participer à cette aventure humaine. Les maquilleurs – au nombre de 4 – ont mis moins de 2h pour maquiller environ 25 personnes, comprenant également certains enfants présents. Au menu, plaies diverses et variées, fractures, éviscération et autres joyeuses mutilations.

La police, les pompiers et les ambulanciers ont dû intervenir sur un scénario catastrophe impliquant un bus et une voiture en feu, au milieu des cris de douleur et des appels à l’aide poignants – pour ceux qui étaient conscients.

La prise en charge a été bonne dans l’ensemble. Et c’est sur ce genre d’exercice qu’on se rend compte à quel point il est important de se présenter, même lorsqu’on est sauveteur, et de communiquer sur ce qu’on fait, surtout lorsqu’on laisse la victime sur place ; ainsi, annoncer qu’on va chercher tel et tel matériel ou telle et telle personne compétente est rassurant et permet d’éviter un certain nombre de plaintes futures.

Nous avons eu le plaisir de retrouver certains étudiants de l’année précédente – alors en début de formation -, qui se sont occupés des cas les plus graves, avec beaucoup de soin et d’humanité. Quelle évolution en un an !

Nous nous réjouissons de les retrouver l’année prochaine pour une nouvelle catastrophe.

Nous profitons de cette occasion pour remercier nos partenaires de l’ESAmb et leurs étudiants, les participants, ainsi qu’à Messieurs Michaël Strobino, responsable à la Protection Civile, et Romain Degors, professeur à l’école F. Hodler, qui ont permis à une classe de participer à cet exercice et de découvrir ces beaux métiers, ainsi que les plaisirs du bénévolat.

esamb
Visitez le site de notre partenaire, l’ESAmb.

Débrief de l’atelier photo/vidéo

La vidéo est une succession d’images, 24 par secondes ! Et quel amateur aurait imaginé que la qualité de la photographie s’était développée grâce à la vidéo ? En effet, c’était en prenant l’une de ses images que l’on obtenait le meilleur rendu photographique au début du siècle. Quand on parle de photographie, trois choses essentielles sont à connaître afin de mettre toutes les chances de son côté pour prendre une bonne photo – qui ne soit pas en mode automatique ! A connaître lorsqu’on s’apprête à acheter un objectif. La bonne question avant toute chose, c’est : qu’est-ce que je vais en faire ? –        La distance focale : c’est la mesure de la convergence de la lumière. Plus la valeur est faible, plus l’angle de vision est grand. A l’inverse, plus la valeur est élevée, plus le zoom sera puissant. La distance standard est de 50mm. Elle est parfaitement adaptée pour des reportages et correspond à notre angle de vision.

  • Les portraits ont un meilleur rendu entre 60 et 100mm.
  • Les photos animalières avec les téléobjectifs sont prises avec une distance focale de 200mm (convient aussi aux portraits).
  • Pour prendre des avions en photo derrière les grilles des aéroports, comptez entre 300 et 500mm.
  • Les plus grandes valeurs, 1000 à 2000mm sont utilisées entre autre par les paparazzis.
  • Pour les petites valeurs, entre 24 et 35 mm, appelé aussi « grand angle », est utilisé dans la photo sportive
  • Les 14 à 16mm sont surtout utilisés dans les panoramas

–        L’ouverture – ou l’ouverture relative d’un objectif – dépend du diamètre des lentilles et du diaphragme. Elle va agir sur l’intensité lumineuse de la photographie et est à l’origine des aberrations optiques des objectifs. Elles sont notés f/x.

  • f/1,4 correspond à une grande ouverture, ce qui laissera passer davantage de lumière. Idéal dans les endroits sombres.
  • Alors que f/16 laissera passer peu de lumière et sera adapté au soleil de midi en plein été.

–        Le temps d’exposition. Plus le temps est long, plus il laissera passer les rayons lumineux. Ainsi, avec une bonne ouverture et un temps d’exposition long, il est tout à fait possible de faire de belles photos d’étoiles, ou du light painting. Il est également possible de photographier des bâtiments sans les personnes qui passent devant l’objectif. Pour ça, il faut être équipé d’un filtre polarisé, choisir une ouverture à f/16 et mettre un temps d’exposition de 30 secondes. En utilisant ce procédé, avec une personne qui prend la pose durant 15 secondes seulement, la personne apparaît en transparence, comme un fantôme. Quant aux ISO, il est fortement déconseiller d’y toucher. Il ne faut les monter qu’en dernier recours car ça amène des parasites (appelés « bruit »). Comment faire de belles vidéos ? En utilisant les principes de la photographie, bien sûr. Le PAL est à privilégier en Europe, le NTSC si on fait des vidéos pour être vues aux Etats-Unis. Pour ne pas avoir de mouvements non désirables, il est nécessaire d’utiliser un trépied, un steadicam ou un support de soutient sur les épaules. Nous n’avons pas vu de steadicam, mais cette vidéo a été montrée : http://www.youtube.com/watch?v=80XpHa196tM On y voit ce que la caméra a filmé, puis comment ça a été filmé. Et on voit celui qui fait la mise au point courir derrière le caméraman ! Et oui, les deux sont indissociables !

DSC_5237
Shams nous montrant un support de soutient sur les épaules.

Au niveau du son, nous avons vu deux types de micro protégés dans un « zepplin » au bout d’une perche. Le premier est parfait pour les interviews ; il prend le son de manière très localisée. Pour passer d’une personne à l’autre, il faut à chaque fois le déplacer et le faire pivoter pour que la voix soit optimale à chaque fois. Le deuxième est parfait pour les sons d’ambiances ; le son peut parvenir à 360°.

DSC_5255
Les deux micros : celui de gauche pour le son ambiant, celui de droite pour les interviews.
DSC_5262
Le zepplin au bout de sa perche. De gauche à droite : Shams, Julia, Releeshan et Dams.

La perche, en carbone, est très légère, et heureusement puisqu’il faut le tenir à bout de bras le temps nécessaire. L’atelier s’est achevé sur des démonstrations de montage sur photoshop, où des images plus belles les unes que les autres nous ont été montrées. Un grand merci aux intervenants, Dams, Shams et Julia, pour le partage de leur passion, tout ce matériel de qualité et pour ces démonstrations et tests très intéressants et interactifs ! Au plaisir de vous retrouver pour de nouvelles aventures.

Toutes les photos de l’atelier ici.